vendredi 19 avril 2013

Des mots sur les maux

La femme qui tremble - Une histoire de mes nerfs, de Siri Hustvedt, est un essai — ou une enquête, qui se lit comme un roman — sur l'univers de la neurologie, de la psychiatrie et de la psychanalyse. Prenant appui sur de nombreuses études scientifiques et œuvres philosophiques et littéraires, ainsi que sur des témoignages d'autres patients (elle anime notamment des ateliers d'écriture dans un hôpital psychiatrique), l'auteur s'interroge sur l'origine des phénomènes dont elle souffre : tremblements, migraines, hallucinations visuelles et auditives...
"A l'origine de ce livre, il y a une communication que j'ai prononcée au New York Presbyterian Hospital dans le cadre d'une série de conférences placées sous l'égide du Programme de médecine narrative de l'Université de Columbia. Rita Charon, directrice de ce programme, m'avait invitée à y prendre la parole. Le généreux enthousiasme dont elle a fait preuve quant au propos qui était le mien a joué pour ce livre le rôle d'un véritable catalyseur."
Un peu à la manière de son mari, Paul Auster, dans Chronique d'hiver (voir ma chronique), Siri Hustvedt écrit une sorte d'autobiographie vue sous l'angle des répercutions de causes psychologiques sur le physique et de la problématique cerveau/esprit.
Un livre indéfinissable mais passionnant.

Éditions Actes Sud, 2010, 256 pages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire